MIG21 f13 - Montage maquette TRUMPETER 1/48

Publié le 17 Septembre 2017

C'est mon deuxième Mig21 au 1/48 mais c'est ma première maquette TRUMPETER. On entend du bon et du moins bon au sujet de cette marque et, concernant ce Mig, c'est plutôt du pas mal dans l'ensemble avec quelques gros bémols à mon goût que nous aborderons dans cet article.

 

Rapide historique de l'avion

Qui n'a jamais entendu le mot "MIG" (Mikoyan Gourevitch) en matière d'aviation militaire?

Le Mig21 est probablement un des chasseurs type lampe à souder les plus emblématiques du bloc soviétique. Conçu en pleine guerre froide à la suite des non moins célèbres Mig15, 17, 19, il sort des ateliers et fut mis en service en 1959-1960 après environ 7 ans de gestation (à partir environ de 1953 selon les sources). 

Ce chasseur mach2 fut le plus produit des jets militaires au monde avec près de 14000 exemplaires dont plus de 700 seraient encore en activé en 2012! Son coût relativement bas explique en partie pourquoi il fut utilisé par plus de 50 pays.

Sa ligne est caractéristique des jets soviétiques de l'ère années 60 guerre froide, avec son entrée d'air nasale empalée sur un cône radar et des ailes DELTA symbolique.

Le f13 ou fishbed est le premier de la lignée 21 et probablement celui qui a les lignes les plus fines et les plus élégantes à mon goût. Il est notamment armé d'un canon de 30mm NR30 fixe installé le long de son flanc droit, derrière l'aérofrein. Une photo du canon seul recueillie sur le net est visible ci-dessous.

 

 

Bibliographie

Les sources sont :

  • Le magnifique ouvrage SQUADRON SIGNAL n°37 Walk Around dédié au Mig21 part1,
  • Internet avec les innombrables photos qui existe sur cet avion
  • et notamment le site plastikowe.pl avec de magnifiques photos des viscères du f13 sur lesquelles j'ai basé tout le scratch des baies techniques. 

 

 

La maquette TRUMPETER au 1/48

Le dessin de la boîte est des plus puéril et sans saveur. C'est pas le genre de boîte que l'on va découper pour la scotcher derrière une porte...Finalement on s'en fiche un peu car ce sont les grappes qui nous intéressent.

 

 

A l'ouverture de la boîte, on est émoustillé par les petits sachets en PE transparent bourrés de pièces.

On les ouvre rapidement et on déchante, surtout si on veut réaliser un avion métal naturel. En effet, la surface des pièces, surtout les plus imposantes, est micro granuleuse, comme si le plastique avait été sablé. C'est déplorable pour une maquette moderne. Il va donc falloir tout poncé au P1000 puis P4000 et refaire certaines gravures qui auront un peu souffert. Certains diront "mais c'est ça justement le maquettisme, faut pas trop de facilité". Ok, je suis d'accord, mais ce type de ponçage est pour moi d'une inutilité déconcertante. Enfin, on s'y met.

 

Par ailleurs, j'ai relevé d'innombrables retassures à l'aplomb quasiment de toutes les nervures internes comme au niveau de la tuyère, des ailerons, en plein milieu du fuselage etc. alors ça c'est encore pire. Bouchage à la cyano, ponçage costaud et regravure. Lamentable. Sinon, on appréciera le détail des pièces, de la gravure générale et la finesse des bords de fuite.

Je préfère largement  être maître des difficultés que je rencontrerai au cours d'un montage. Notamment, ce Mig sera pour ma part un laboratoire de scratch intégral au niveau de plusieurs baies  techniques qui seront ouvertes et aménagées :

  • les deux baies électriques rectangulaires situées de chaque côté de l'AR de l'habitacle
  • la baie canon NR30 sous l'aérofrein droit,
  • la baie du système de commande côté gauche de la queue.

PO 20 septembre 2017

 

Ouvertures de baies avant détaillage

Comme à l'accoutumée, on perce grossièrement au foret 1mm le tour intérieur de la baie en suivant les lignes de structure (pas de trop près) gravées sur la pièce.

MIG21 f13 - Montage maquette TRUMPETER 1/48MIG21 f13 - Montage maquette TRUMPETER 1/48

Rédigé par scalefighters

Publié dans #Montage maquette avion

Repost 0
Commenter cet article