DIORAMA ZERO A6M5 SAIPAN 1944 - La fin d'un mythe

Publié le 10 Janvier 2013

      
présentation saipan bis
          
          
Les diverses composantes du diorama : 
  • la maquette du zéro A6M5 TAMIYA (voir article dans la rubrique "montage" de ce blog)
  • la maquette de la jeep WILLYS TAMIYA au 1/48 (voir article dans la rubrique "montage" Jeep WILLYS dans ce blog)
  • figurines VERLINDEN boîte réf. n°0482 
  • figurines TOTAL WAR Miniatures réf. n° 48007   
  • caisses en résine d'origine VERLINDEN et autres 
  • un plateau en bois aggloméré 26X31 cm bordé de petite baguettes en bois 
 
   
Rapide analyse des figurines utilisées
Les figurines choisies sont extraites des boîtes VERLINDEN réf.0482 (photo n°1) et/ou TOTAL WAR Miniatures réf. 48007 (photo n°2). Autant dire que la qualité de gravure sera au RdV. Rien à ajouter.
 
diorama-SAIPAN-1944 0752diorama-SAIPAN-1944 0753
                             Photo n°1                                                                         Photo n°2
   
Montage et peinture des figurines 
Montage. le GI TOTAL WAR choisi est celui de gauche sur la photo n°2. Il n'y a que la tête et un fusil à coller sur le reste de la figurine qui est quasi entière (montage facile..!!). La figurine VERLINDEN est celle du milieu sur la photo n°1. Les bras, le tronc, les jambes et la tête sont des pièces a part qui se collent sans difficulté à la cyano. Les jonctions bras-tronc ne sont pas parfaites. Le joint est par conséquent rempli de colle cyano (avec parcimonie) par capillarité puis poncé délicatement pour assurer la continuité de la veste et des manches.
 
Peinture. Les visages, les mains et les bras nus reçoivent une sous couche de peinture à l'huile REMBRANDT terre de sienne brûlée. Cette sous couche est très rapidement (après 10min environ) brossée avec un pinceau à poils doux pour ne laisser le pigment que dans les creux. Après 2 ou 3 jours de séchage, les parties nues du corps précédentes sont successivement retravaillées avec un mélange terre de sienne brûlée+ocre jaune+ocre de chair puis, in fine, le même mélange avec un peu de blanc pour les arête les plus saillantes. Les proportions de chaque couleur ne sont pas mathématiques mais dépendent étroitement de votre goût tout en restant réalistes.
En ce qui concerne les vêtements, le vert de base acrylique GUNZE est créé en mélangeant en parts égales du vert olive avec du vert oeuf clair afin de tenter d'obtenir le vert uniforme un peu amande. Une fois la peinture verte bien sèche (un jour environ), un jus à l'huile vert+noir+terre de sienne brûlée est passé et essuyé de telle sorte qu'il reste dans les creux (photos A et B ci-dessous). Les chaussures reçoivent une couche de TAMIYA Noir OTAN XF69 puis un jus terre de sienne brûlée et ocre jaune et c'est tout.
L'opération finale consiste en un brossage "presque à sec mais pas trop"de vert amande HUMBROL MATT120  (photos C, C' et D, D') mélangé avec une pointe d'ocre jaune et une micro pointe de blanc à l'huile REMBRANDT;
Le fusil est peint en marron acrylique au niveau des pièces en bois et le reste est en acier métalizer. Il est délicatement fixé à l'épaule du GI à la colle cyano (voir photos en situation E et F). Les deux figurines sont enfin vernies en mat GUNZE. 
 
 
diorama-SAIPAN-1944 2171P1000352

              Photo A                                     Photo B

Mécano (A) et GI (B)  en cours de peinture, visages terminés, peinture verte de sous couche acrylique et jus à l'huile vert+noir+terre de sienne brûlée passé et essuyé. Chaussures non peintes et pantalon du GI non traité. Le luisant des surfaces sera par la suite éliminé par une très fine couche de vernis mat acrylique GUNZE passé à l'aérographe.

 

diorama-SAIPAN-1944 2171diorama-SAIPAN-1944 2172

                                                          Photos C et C'                                                              

diorama-SAIPAN-1944 2177diorama-SAIPAN-1944 2180

                                                            Photos D et D'

Mécano (C,C') et GI (D,D')  terminés au niveau de la peinture mais pas encore de vernis mat (il manque toutefois le fusil du GI). J'ai l'habitude de coller mes gugus sur une petite boîte d'allumette afin de les manipuler sans les toucher. Il existe bien d'autres manières de procéder, mais celle-ci est ancestrale pour moi.

 

 

P1000603P1000610

         Photos E                                                                                                         Photo F

 

 

CSC 2253

 

Le décor

 Ses principales caractéristiques sont les suivantes:

  • base du socle en contre-plaqué encadré de baguettes simples vernies,
  • base du sol en pâte à bois synthétique (malheureusement je ne parviens plus à trouver de la pâte à bois en cellulose de bois (si quelqu'un pouvait me renseigner...) pour la zone en sable terreuse. Cette dernière est ensuite traitée en marron puis brossée sec avec divers tons d'ocre jaune plus ou moins clair sur les reliefs les plus proéminents,
  • la zone "béton" est composée d'une base en mortier spécial pour décor de train (généralement utilisé pour restituer la roche). Il s'agit d'un mortier de couleur grise proche de celle du béton. Il est suffisamment fin et tendre pour qu'une fois sec, on puisse le poncer et le rendre plus ou moins lisse en surface (pour respecter l'échelle). Les joints de dalles (très distants les uns des autres si l'on en croit les photos d'époque) ainsi que des éclats de béton et des fissures sont simulés par une gravure réalisée à l'aide d'une pointe de compas. Ils sont ensuite surlignés par du noir passé à l'aérographe puis travaillés par un jus composé d'un mélange de peintures à l'huile REMBRANDT terre de sienne brûlée + noire de suie très diluées dans de l'essence à briquet,
  • la couleur "béton" est obtenue par un mélange noire + blanc + une pointe de jaune sable. Le tout est retravaillé à l'aérographe puis par un brossage à sec avec différents tons marrons, bruns et verdâtres selon la zone des dalles traitée. Des traces de maintenance de type huile et autres salissures sont simulées sur le béton qui est recouvert d'une couche très significative de poussières et divers petits cailloux. Du sable très fin est enfin saupoudré aléatoirement sur le béton. Le tout est brossé à sec en marron sable très éclairci au blanc (peintures à l'huile et HUMBROL glycero mélangées), 
  • quelques petites touffes ou zones herbeuses très restreintes sont simulées avec du flocage de train saupoudré sur une fine nappe de colle à bois transparente diluée à l'eau et étendue au pinceau. Ces zones herbeuses sont peintes en vert H303 GUNZE puis brossées à sec avec des tons verts /ocres jaune clairs pour restituer de l'herbe un peu sèche ou "déshydratée" (les photos n°3 à 5 résument ce travail).    

 

 

Image 2

Photo n°3
 
diorama-SAIPAN-1944 1103
 Photo n°4
Joints de dalles de béton et fissures
 
 
diorama-SAIPAN-1944 1101
Photo n°5
Les matériaux bruts du décor de base 
 
L'action se déroule juste après la prise de l'île de SAIPAN en 1944 par les US. En conséquence, du sable/terre, des cailloux et des morceaux de pierres furent projetés sur le terrain en béton (qui en fait prolongeait des bâtiments ateliers où les avions étaient abrités et/ou entretenus) par les combats et les bombardements avant, bien entendu, que les avions ne soient sortis, débâchés et partiellement lavés à l'extérieur. C'est ce que j'ai tenté  de restituer sur le terrain (photo n°6).
 
 
diorama-SAIPAN-1944 1108
Photo n°6
Le décor de base avec des amas de sable/terre projetés par les combats et bombardements
ajoutés mais non peints
 
Les accessoires
 Ils se composent des éléments suivants :
  • trois caisses en résines d'origine VERLINDEN (réf. 2215 : 1/48), 
  • quatre fûts en résine VERLINDEN de contenances différentes dont un ouvert (réf.2215 : 1/48), 
  • une bâche réalisée perso recouvrant deux réservoirs de 0 qui traînent sur la piste (celui de  la boîte TAMIYA et un autre monté à l'arrache et même pas peint car invisible sous la bâche - Voir photo n°9) .

La bâche notamment, est constituée d'un rectangle de taille adaptée taillé dans un mouchoir en papier détriplé délicatement mouillé par un mélange de colle à bois blanche fortement diluée à l'eau. Ce rectangle ainsi "hydraté" devient extrêmement fragile et doit être posé sur les deux réservoirs de 0 placés côte à côte du premier coup. le tout épouse parfaitement les formes. Un jus composé de peinture acrylique sable RLM79 GUNZE diluée à l'eau est alors passé sur l'ensemble de la bâche encore humide. Le tout est complètement sec en 48h environ (la bâche devient assez dure en fait). Un brossage à sec au sable clair puis très clair à l'huile et/ou enamel couronne le tout et met en évidence les creux et les arêtes (photos n°7 à 14 prises en vrac au cours de la conception de la scène).

 

diorama-SAIPAN-1944 1239diorama-SAIPAN-1944 1245

                                   Photo n°7                                                                                      Photo n°8

 

diorama-SAIPAN-1944 1240

Photo n°9

 

diorama-SAIPAN-1944 1241

Photo n°10
 
P1000327
Photo n°11
 
P1000329-copie-1
Photo n°12
 
P1000331
Photo n°13
 
P1000477
Photo n°14
 Les accessoires de piste en photos :
  • les 2 + 1 caisses en résines d'origine VERLINDEN (réf. 2215 : 1/48) peintes en base acrylique bois marron puis jus à l'huile et brossage à sec (photos n°15 et 16). La plaque d'aile gauche démontée et  recouvrant le réservoir est posée au sol contre la plus grande des caisses en bois (photo n°16), 
  • les quatre fûts en résine VERLINDEN de contenances différentes (réf.2215 : 1/48 - photo n°17). Ils furent tous peints en olive drab acrylique GUNZE modifié au blanc + jaune acrylique GUNZE. Un jus à l'huile classique (noir + terre de sienne +vert REMBRANDT) suivi, après un bon séchage, d'un brossage à sec à l'huile ocre jaune + blanc + vert (toujours REMBRANDT). Le fût ouvert sert de support au demi-capot moteur inférieur démonté, 
  • la jeep willys (photos n°18 à  22 - Voir article dans ce blog traitant de son montage).

 

P1000612P1000685-copie-1

Photo n°15                                                                                                    photo n°16

 

 P1000687-copie-1

Photo n°17

 

P1000705

Photo n°18

 

P1000718

Photo n°19

diorama-SAIPAN-1944 0576

        Photo n°20

 

diorama-SAIPAN-1944 0577

        Photo n°21

Ce cliché montre bien les quelques accessoires (d'origine TAMIYA)  ajoutés au kit TAMIYA de la jeep  : musettes + leurs lanières en feuille de plomb, mitraillette, pelle US, casque et les couvertures et bâches sur le capot moteur. La couverture sur l'arrière droit, sous le casque, est en feuille de plomb.

 

CSC 0582

 Photo n°22

 

 

 

Le reste du diorama en photos... 

 

CSC 0568

Photo n°23

 

P1000691

Photo n°24      

 

P1000683

Photo n°25

 

P1000477

Photo n°26

 

P1000691

Photo n°27

 

P1000750

Photo n°28

 

 

P1000693

Photo n°29

Dio-SAIPAN-suite 0203

Photo n°30

 

CSC 0584

Photo n°31      

 

Dio-SAIPAN-suite 0212

Photo n°32

 

CSC 0210

Photo n°33

 

CSC 0579 

        Photo n°34

 

diorama-SAIPAN-1944 0572

Photo n°35      

 

 

 

 

P1000712                                                 PO

 

Rédigé par scalefighters PO et JLM

Publié dans #maquettes et dioramas AVIONS

Repost 0
Commenter cet article

snoring aids 29/05/2014 13:07

Kids love these little toys. There are no better games for passing time. You can build an entire new world of yourself. I have played with these things in my childhood and I must say that it is still one of my favorite games.

tikeuch1999 02/01/2014 19:44

Magnifique et admirable travail ! A retenir également la propreté des détail et l'éxellente tenue du blog !