DIORAMA 1/48 - La5 + GAZ 67B - Fin de l'hiver 1942 - 1943

Publié le 8 Juillet 2015

DIORAMA 1/48 - La5 + GAZ 67B - Fin de l'hiver 1942 - 1943
DIORAMA 1/48 - La5 + GAZ 67B - Fin de l'hiver 1942 - 1943DIORAMA 1/48 - La5 + GAZ 67B - Fin de l'hiver 1942 - 1943
DIORAMA 1/48 - La5 + GAZ 67B - Fin de l'hiver 1942 - 1943
Les principales composantes du diorama : 
  • la maquette du La5 ZVEZDA au 1/48 (voir article dans la rubrique "montage" de ce blog)
  • la maquette de la jeep russe GAZ67 TAMIYA au 1/48 (voir article dans la rubrique "montage véhicule"  dans ce blog)
  • 1 figurine initialement allemande et retravaillée (boîte VERLINDEN réf. n°)
  • caisse en résine d'origine VERLINDEN 
  • deux fûts de tailles différentes VERLINDEN (on ne sait pas ce qu'il y a dedans  mais ils meublent la scène)
  • une palette en bois faite maison (pourquoi pas)
  • la base du dio est un plateau en bois aggloméré de 24X30 cm bordé de petites baguettes en bois.

 

 

Le décor

Ses principales caractéristiques sont les suivantes:

  • base du socle en contre-plaqué encadré de baguettes simples vernies,
  • base du sol en pâte à bois, 
  • ajout, dans la pâte à bois fraîchement étalée, de petites portions de baguettes en bois fines (1,5mm d'épaisseur) de 80mm de longueur et d'une largeur de 8mm (30 au total) pour simuler les planches de bois de l'aire de staionnement de l'avion. Quelques autres portions  de baguettes plus courtes  et découpées dans la même veine sont ajoutées dans la foulée pour simuler un chemin d'accès à l'aire de stationnement, 
  • ajout de quelques caillous (litière à chat) "parciparla" et de petits branchages en tiges de thym plus ou moins grosses (voir photos ci-après pour les emplacements), toujours dans la pâte à bois fraîche,
  • des traces de passages de véhicules sont simulées devant l'aire de stationnement de l'avion avec les roues de la jeep GAZ avant séchage de la pâte à bois bien évidemment,
  • la pâte à bois sèche est ensuite traitée en marron acrylique TAMIYA mat très dilué à l'eau, puis séchage complet durant plusieurs jours,
  • une petite palette en bois qui supportera ensuite deux fûts de tailles différentes est confectionnée dans de la baquette moins large que celle de l'aire de stationnement (voir photo ci-dessous).

 

14 juillet 2015

 

Les étapes d'élaboration du décor sont ensuite les suivantes, dans l'ordre chronologique :

  • collage de l'herbe synthétique type décor pour  train par saupoudrage sur des nappes de colle à bois très diluée. On renouvelle l'opération pour épaissir quelques zones d'herbes,
  • les zone d'herbe ainsi élaborées et sèches (au moins 2 à 3 jours pour être sûr), sont retravaillées, pour la base, à la peinture vert olive acrylique  (GUNZE ou TAMIYA peu importe),
  • drybrush ou plutôt, en français, brossage à sec, de l'herbe en vert clair puis en jaune ocre clair pour simuler une herbe hivernale un peu gelée, sans lumière et en déficit de chlorophylle,
  • les 2 fûts en résine sont peints à l'aéro en vert identique à celui de la GAZ67. Cette opération est suivie, après séchage complet de la peinture, d'un jus à l'huile REMBRANDT (terre de sienne brûlée + noir en proportion pifométrique, en fonction surtout du goût du maquettiste) puis un drybruch en vert de base éclairci au blanc HUMBROL + ocre à l'huile REMBRANDT.

 

La neige

C'est du bicarbonate de soude acheté en pharmacie saupoudré ici et là sur de la colle à bois diluée à l'eau étalée au pinceau-brosse pour les zones de faible épaisseur et de type "neige résiduelle". Pour les zones en forme d'amas plus conséquents, il s'agit d'une sorte de pâte faite de bicarbonate de soude  mélangé en forte quantité à une solution d'eau + colle à bois afin d'obtenir un produit final onctueux. Ce dernier est déposé sur les zones du sol entourant l'aire de stationnement à l'aide d'une seringue (simulation d'amas formés par la neige anciennement balayée pour dégager l'aire de stationnement de l'avion). Une semaine de séchage est nécessaire à la solidification de l'ensemble.

 

24 juillet 2015

Une vue générale de la disposition potentielle des accessoires sur le diorama brut. Le diorama avec sa couche de fond. Le dio quasi terminé.
Une vue générale de la disposition potentielle des accessoires sur le diorama brut. Le diorama avec sa couche de fond. Le dio quasi terminé.
Une vue générale de la disposition potentielle des accessoires sur le diorama brut. Le diorama avec sa couche de fond. Le dio quasi terminé.

Une vue générale de la disposition potentielle des accessoires sur le diorama brut. Le diorama avec sa couche de fond. Le dio quasi terminé.

Vues rapprochées de zones du décor quasi terminée au niveau peinture (amas de branchages et pierres). Il reste à éclaircir un peu les pierres et les reliefs les plus hauts. une couche fine de vernis mat et c'est terminé. Ensuite vient les dépôts des amas de neige rémanents.
Vues rapprochées de zones du décor quasi terminée au niveau peinture (amas de branchages et pierres). Il reste à éclaircir un peu les pierres et les reliefs les plus hauts. une couche fine de vernis mat et c'est terminé. Ensuite vient les dépôts des amas de neige rémanents.
Vues rapprochées de zones du décor quasi terminée au niveau peinture (amas de branchages et pierres). Il reste à éclaircir un peu les pierres et les reliefs les plus hauts. une couche fine de vernis mat et c'est terminé. Ensuite vient les dépôts des amas de neige rémanents.

Vues rapprochées de zones du décor quasi terminée au niveau peinture (amas de branchages et pierres). Il reste à éclaircir un peu les pierres et les reliefs les plus hauts. une couche fine de vernis mat et c'est terminé. Ensuite vient les dépôts des amas de neige rémanents.

La figurine

Il s'agit d'un des servants allemands WWII de la boîte VERLINDEN 1/48 réf.   légèrement modifié ou plutôt "habillé" pour ressembler à un mécano russe évoluant dans un climat frais de fin d'hiver 42/43. Pour cela, j'ai confectionné dans de la bandelette d'étain/plomb une écharpe qui a ensuite été placée autour du cou de notre gazier qui n'a pas dutout envie de bosser dans ces conditions. J'ai également ajouté une musette comme on peut les remarquer sur certains clichés d'époque. Cette musette se compose simplement d'une sacoche prélevée dans les accesoirs du kit TAMIYA 1/48 du camion GAZ agrémentée d'une bandoulière de longueur adoc confectionnée dans une bandelette d'Sn/Pb (voir photos ci-dessous avant peinture).

 

La peinture de la figurine est classique et débute par le visage et les mains qui reçoivent une sous couche de peinture à l'huile REMBRANDT terre de sienne brûlée. Cette sous couche est très rapidement (après 10 à 20mn environ) brossée avec un pinceau plat à poils souples et doux pour ne laisser le pigment que dans les creux. Après 2 ou 3 jours de séchage, les parties nues du corps précédentes sont successivement retravaillées avec un mélange terre de sienne brûlée+ocre jaune+ocre de chair puis, enfin, le même mélange avec un peu de blanc pour les arête les plus saillantes. Les proportions de chaque couleur ne sont pas mathématiques mais dépendent étroitement de votre goût tout en restant réalistes.

 

En ce qui concerne les vêtements, le vert de base acrylique GUNZE est créé en mélangeant en parts égales du vert olive avec du olive drab afin de tenter d'obtenir le vert uniforme classique. Une fois la peinture verte bien sèche (à partir de un jour ou deux environ), un jus à l'huile vert+noir+terre de sienne brûlée est passé et essuyé de telle sorte qu'il reste dans les creux. Les chaussures reçoivent une couche de TAMIYA Noir OTAN XF69 puis un jus terre de sienne brûlée et ocre jaune et c'est tout. L'opération finale consiste en un brossage "presque à sec mais pas trop" d'un mélange de peinture à l'huile REMBRANDT vert+ocre jaune + HUMBROL oeuf (photos ci-dessous prises avant passage d'une fine couche de vernis mat  acrylique GUNZE).

 

Le fusil russe "avec le camembert typique" est peint en marron acrylique TAMIYA au niveau de la pièce en bois principale et le reste est en acier métalizer.  Un jus à l'huile terre de sienne + noir dans les creux et un brossage à sec acier par dessus et le tour est joué (photo).

 

DIORAMA 1/48 - La5 + GAZ 67B - Fin de l'hiver 1942 - 1943DIORAMA 1/48 - La5 + GAZ 67B - Fin de l'hiver 1942 - 1943
DIORAMA 1/48 - La5 + GAZ 67B - Fin de l'hiver 1942 - 1943DIORAMA 1/48 - La5 + GAZ 67B - Fin de l'hiver 1942 - 1943DIORAMA 1/48 - La5 + GAZ 67B - Fin de l'hiver 1942 - 1943

Un petit aperçu à la volée de ce que donnera le la5 sur son décor, pour mieux choisir et apprécier la disposition des diverses composantes avant l'arrangement final. Ce dernier est visible sur la seconde photo ci-dessous. Le diorama achevé à 100% est visible en tout début d'article.

DIORAMA 1/48 - La5 + GAZ 67B - Fin de l'hiver 1942 - 1943
DIORAMA 1/48 - La5 + GAZ 67B - Fin de l'hiver 1942 - 1943

En résumé, beaucoup de plaisir lors de la réalisation de ce petit dio avec deux maquettes de grande qualité : le la5 de ZVEZDA et la GAZ67 de TAMIYA (sans compter les accessoires VERLINDEN tels que la figurine et certains petits matériels). 

 

Un gros travail de scratch et de détaillage pour obtenir un éclaté de la5 mais la base ZVEZDA s'y prête très bien. A ce titre, le Yak3 de la même marque et à la même échelle est encore plus propice à ce genre d'exercice. Voir article sur le dernier AIR MODELER n°62 dans lequel mon pote JLM a tiré toute la quintescence de la maquette sur un dio superbe...

 

 

PO

Rédigé par scalefighters

Publié dans #maquettes et dioramas AVIONS

Repost 0
Commenter cet article